Autrefois utilisateur d’un reflex argentique, j’ai un peu abandonné la photo lorsque mon appareil à rendu l’âme. Après une trop longue période de disète photographique, je me suis de nouveau équipé d’un reflex, numérique cette fois-ci. L’adaptation ayant été un peu douloureuse, j’ai décidé de tout reprendre à la base. Cet article marque donc le point de départ d’une série de tutoriaux technique sur la photo.

Mon vécu photographique a été un peu chaotique. J’ai commencé en argentique avec un petit « compact », avant d’entamer les choses sérieuses avec un Reflex Minolta 7000i. Ce dernier ayant rendu l’âme en 2000, je suis revenu à un compact, mais numérique, en attendant que les Reflex numériques deviennent techniquement intéressants, et financièrement accessibles. Pendant quelques années, je ne me suis donc plus posé de questions: je vise, j’appuie, et la photo est prise.

Un peu nostalgique de la visée directe, et surtout exaspéré par certains détails des compacts (faiblesse du flash, délai de déclenchement …), je suis revenu au reflex, tout d’abord, avec un Canon EOS 350D, puis un EOS 40D. Les problèmes d’exposition du premier, et les possibilités techniques du second, m’ont amené à me poser un grand nombre de questions, et à reprendre les bases de la photos: exposition, profondeur de champ, utilisation du flash…

J’entame donc une série d’articles, qui sont le résultat de mes cogitations. Ces tutoriaux n’ont pas la prétention d’être des références, mais donnent simplement des réponses aux questions que je me suis posé, en temps qu’amateur.

Technique Photo: La distance focale

Pour beaucoup la focale est une notion simple, et accessible, qui correspond au grossissement de l’image. Hors nous confondons là, une paramètre optique et l’une de ses conséquences. Pour les opticiens, en effet, la distance focale est une notion beaucoup plus complexe, … Je vais essayer d’expliquer la notion technique du terme focale, et je passerai ensuite très vite aux conséquences pratiques.